Avez-vous des employés Poulpe-Hercule-Bison?
16.02.2022

Avez-vous des employés Poulpe-Hercule-Bison?

Arcinfo - parution du 16.12.2022

La presse, les journaux spécialisés et de multiples études le relèvent sans cesse : les parents de ces deux dernières décennies tentent de forger des enfants hors normes, capables de multi-activités, brillants à l’école, travailleurs, parlant chinois et japonais à 10 ans, multi-instrumentistes et heureux. Des enfants sans défaut qui sauraient tout faire, et qui répondraient, bien-sûr, à satisfaction à tous les besoins et situations d’aujourd’hui et de demain, des « Hercule-Poulpe-Bison » ! Cela parait ridicule n’est-ce-pas ? C’est surtout impossible.

Cette tendance observée également en entreprise pousse les employé.e.s aux confins de leurs natures profondes, avec la noble intention de « les faire monter en compétences ». Mais comme un cheval de trait ne courra jamais le Grand Prix d’Amérique sur l’hippodrome de Vincennes, nous devons sans doute nous requestionner sur cette fameuse « montée en compétences ».
Nous sommes passé d’un monde de changement à un monde en mouvement. Dans ce contexte, connaître ses collaborateurs, leurs compétences, leur fonctionnement et leur potentiel, est un précieux atout tactique et stratégique pour « mettre les bonnes personnes à la bonne place au bon moment ». Pour ce faire il existe différentes manières de mieux connaître les compétences et le fonctionnement de chacun.e, au travers de tests psychométriques notamment. Mais c’est avant tout lors des entretiens individuels que l’on peut questionner les pratiques, les postures et les états émotionnels. L’entretien est l’espace où l’on va accompagner la personne afin d’identifier ses forces et ses faiblesses, et ainsi lui donner la possibilité de se projeter dans la bonne direction. C’est par le dialogue que l’on peut interroger notamment, la capacité à se visualiser, à mesurer là où on se trouve, et là où on pourrait se trouver pour son développement personnel et le bien de l’entreprise. Il est important de créer de bonnes conditions favorables, qui permettront au collaborateur face à vous de se révéler sous ses vrais traits. Mieux appréhender la réalité, les compétences techniques et les compétences sociales des employé.e.s qui composent nos entreprises soutient le changement. C’est celui de la compréhension et de l’acceptation de l’autre dans ce qu’il peut apporter à l’organisation.
Il est du devoir de l’entreprise, face à sa force de travail mais également face à elle-même de coconstruire un plan de développement individuel qui donne des perspectives d’évolution aux travailleurs. Les employeurs doivent accompagner leurs équipes à identifier ce qui les anime et le prendre en compte dans un plan de développement cohérent afin que cela serve l’ensemble : l’entreprise comme le collaborateur et leur donner des perspectives personnelles et professionnelles inspirantes. C’est ainsi que l’on fidélise les talents. Puis dans un second temps, poursuivre par l’analyse de la complémentarité de cette personne au sein de l’équipe est l’étape naturelle suivante.

Voilà donc la mission : appréhender les individus dans leur entier, anticiper les compétences à acquérir, projeter l’équipe dans les attentes de demain. Voir loin pour le succès de nos entreprises, à l’instar des équipes de football, connaître la diversité des profils et travailler sur la trajectoire du collectif est indispensable, probablement plus que de vouloir transformer isolément un ailier gauche en gardien.

Si la formidable équipe de l’âge de glace (oui, oui, les films !) n’avait été composée « que » de Sid (le paresseux), elle ne serait assurément pas arrivée à vivre les épopées et les succès qu’on lui connait et que nous apprécions. Mais sans lui, elle ne serait pas non plus arrivée à résoudre bon nombre de situations. Ce qui fait la force de l’équipe, c’est justement la différence, la complétude, l’altérité. Ce qui, pour ces animaux de fiction est naturel, pour les humains « réels » doit être réfléchi, planifié et anticipé. Le management c’est regarder l’individu, puis l’équipe, puis les individus, ....

Toutes les compétences sont nécessaires. Mais pas dans un seul Homme.

Lire d'autres articles

L'intelligence émotionnelle
19.01.2023

Arcinfo - parution du 09.09.2022

L'intelligence émotionnelle

En savoir plus
La communication interne écrite
06.05.2022

Arcinfo - parution du 06.05.2022

La communication interne écrite

En savoir plus
Rendre visible l'invisible: démasquez vos super-héros!
14.01.2022

Arcinfo - parution du 14.01.2022

Rendre visible l'invisible: démasquez vos super-héros!

En savoir plus
A quand l'école du courage managérial?
22.05.2021

Arcinfo - parution du 22.05.2021

A quand l'école du courage managérial?

En savoir plus
Charger plus d'articles